Qui es-tu ?

qui_est_ceDès l’instant où notre maman a conscience de notre existence dans son ventre, et bien elle nous donne une identité : son enfant. Quelques temps après a vu le jour, on nous donne une identité à travers notre nom, notre famille plus ou moins élargi. Quand nous grandissons nous identifions de nombreuses facultés en nous qui apparaissent au fur et à mesure et modèlent à leur tour notre identité. Sans oublier l’interaction avec la société qui impacte notre vision de la vie, nos choix, nos motivations et nous amène à des destinations variées tant sur le plan affectif, socio-professionnel et religieux. En fait tout au long de notre vie, nous nous revêtons et nous nous dévêtons de multiples identités selon les chemins empruntés. Alors à la question de savoir qui es-tu ? Chacun de nous a une ou plusieurs réponses à donner. Soit que je suis le fils de telle personne plus ou moins célèbre, je suis cadre de telle entreprise, je suis titulaire de tel aptitude ou tel diplôme. Ou pourquoi pas je suis citoyen de tel pays. Au fait au-delà de ce que la société a fait de nous, nous recherchons inlassablement notre identité intrinsèque, profonde, véritable, pure, qui ne demande qu’à être révélée. Qui suis-je, Pourquoi suis-je né, quelle est ma destinée ? Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce que je voudrais être ? Quelle est ma vraie nature ? Ces questions existentielles sont bien légitimes dans un contexte ou tellement de propositions nous sommes faites à longueur de journée, tellement de visages rencontrés et oubliés, tellement d’amour et rancœur exprimés à tout bout de champs, que chacun aimerai bien savoir qui il est pour déduire ce qu’il doit devenir. En effet, si tu ignores qui tu es, tu ne sauras pas quel choix faire pour exprimer ce que tu es. D’où la question : Qui es-tu ?

En fait cette question est d’autant plus pertinente que lorsque même on pourrait citer plusieurs qualificatifs qui nous identifient, encore faudrait –il définir une priorité. En effet on peut être à la fois épouse, mère, employée, pasteur. Tout cela c’est tant de choses en lesquelles on peut s’identifier. Alors à la question de savoir Qui es-tu ? C’est selon un ordre de priorité, un ordre d’identification qu’on devrait répondre. Celle qui se dit d’abords mère avant épouse assume en son for intérieur que sa première mission c’est de s’occuper de ses enfants. Ensuite son mari, son travail etc. Une telle personne n’acceptera pas par exemple que son travail ou ses relations amicales empiète sur sa famille ; ses enfants, son époux avant tout. Il en ait de même pour chacun d’entre nous. Ce que nous considérons comme notre première identité, est la plus représentative de notre personne, est chéri bien plus que les autres et oriente en majorité nos décisions, nos choix, nos luttes. Quand Jésus à 12 ans décide de ne pas suivre ses parents et reste au temple de Jérusalem pour proclamer la Parole de Dieu aux sacrificateurs, sa mère l’ayant retrouvé 3 jours après lui demande pourquoi a-t-il agit ainsi ? Et à lui de répondre ne sais-tu pas que je dois m’occuper des affaires de mon père ? (Luc 2/49). Par-là Jésus faisait signifier à sa mère que sa première mission était celle d’annoncer la Parole de Dieu. Avant de se considérer comme fis de Joseph et Marie, il se considérait d’abords comme Fils et Missionnaire de Dieu. Toute autre chose était secondaire. C’est cette assurance en sa mission qui a guidé ses pas à travers les rues d’Israël tout au long de sa vie qu’il sacrifia toujours au nom de cette identité de Fils de Dieu qu’il se reconnaissait. Dans Mat16/16, il demande à ses disciples ce qu’il pense de son identité, Simon Pierre lui répond tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et Jésus approuva. Il savait qui il était et cette vérité guidait ses pas. IL doit être de même pour nous. Nous devons avoir un ordre de priorité dans nos choix dicté par un ordre de priorité de nos identités. Car bien souvent nos désirs s’opposent entre eux, nos aspirations prennent parfois des chemins contraires. L’exemple de la mère au foyer, employée de tout à l’heure est le cas typique. Elle aime bien sa famille, et également son travail. Mais quand son premier choix est menacé elle met sn travail en second plan.

Alors en te posant la question de savoir qui tu es ? Tu devrais en fait répondre à la question Qui es-tu d’abords ? Et cette réponse est fondamentale dans la vie de tout un chacun et en particulier dans la vie du chrétien.   La bible nous raconte des histoires merveilleuses racontant le passé héroïque et le futur glorieux du peuple de Dieu. Mais très souvent des réalités quotidiennes et présentes s’imposent à nous. Faisant appel à nos aptitudes, nos positions dans la société, nos engagements pris çà et là. Et malheureusement la vie contemporaine ne rime pas toujours avec la version prodigieuse que nous promettent les Saintes écritures. Dans ces circonstances de carrefour parfois très pénibles chez les chrétiens, nombreux sont ceux qui donnent à leur identité chrétienne une place secondaire. « C’est vrai que je suis un chrétien, mais je suis d’abord un époux, un père … ». « C’est vrai que je suis un chrétien mais je suis quand même un jeune, il faut bien que je vive ma jeunesse… » « C’est vrai que je suis un chrétien, mais je suis d’abord une femme, j’ai des besoins », etc. Combien de fois souvent éclipsons nous notre identité chrétienne par d’autres que nous jugeons plus importants ou plus légitimes ? Et c’est bien dommage, car en tant que chrétien, notre première identité est « enfant de Dieu » selon qu’il est ecrit : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » Jean 1/12.

Oui nous sommes de chrétiens avant touche chose. Nous portons le nom de Jésus avant tout autre nom, nous sommes responsables de son ouvrage avant tout autre ouvrage. Si nous reconnaissons cette priorité de la foi, Si nous sommes convaincus que notre première conseillère est la bible et notre première quête le Salut, alors nous saurons faire les bons choix quand des questions difficiles se poseront. Nous saurons dire non à toute sorte de mal, non à la compromission quand bien même des tempêtes géantes se soulèveront. L’apôtre Paul nous exhorte à être en tout point parfait afin d’être irréprochable lors du retour du Seigneur (1 thess 5/22-24). C’est dire que c’est lui notre premier mari, notre premier miroir, notre premier juge, notre premier soucis. En effet la bible dit de lui qu’il est l’Epoux, et l’église, son épouse. Honorons le comme il se doit, lui qui nous réserve une place de choix auprès du père et qui nous connais chacun par son nom, son histoire, sa destinée, son identité. Alors comme l’apôtre aimait à se présenter dans ses épitres « Paul apôtre du Seigneur », à la réponse de savoir qui -es-tu ? Je répondrai en toute assurance et toute humilité qu’avant tout je suis, « Dave, Serviteur du Seigneur ». Et toi que dis-tu de toi même ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :