Qui nous roulera la pierre ?

 pierre_1« Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever. Elles disaient entre elles: Qui nous roulera la pierre loin de l’entrée du sépulcre? » Marc 16/3-4

 Quelques jours après sa mort, Jésus le Seigneur est dans le sépulcre dont l’accès est fermé par une pierre qui empêche monsieur tout le monde d’entrer. Cette pierre a été placée par les autorités voulant créer une véritable barrière entre le Seigneur et ses fidèles. Alors le premier jour de la semaine, les femmes, conscientes de ce blocus, bien que déterminées à le rencontrer, se demandaient comment elles de sexe féminin donc avec peu de force physique, pouvaient avoir accès au Corps du Christ ? Quels hommes forts devaient rouler la pierre pour elles ? Quels hommes gentils, courtois, devaient briser la barrière qui les séparait de leur Seigneur ? Qui devaient leur montrer comment avoir accès à la présence du Seigneur ? Cette inquiétude, ce questionnement, quelqu’un d’autre l’a eu par la suite dans les actes des apôtres. Il s’agit de l’eunuque Ethiopien.

« Philippe accourut, et entendit l’Éthiopien qui lisait le prophète Ésaïe. Il lui dit: Comprends-tu ce que tu lis? Il répondit: Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide? Et il invita Philippe à monter et à s’asseoir avec lui. » Actes 8/30-31 ;

 L’eunuque éthiopien voulait effectivement comprendre, saisir, découvrir la Parole de Dieu, mais il n’avait personne pour le guider ; Il n’y avait personne pour enlever le voile, le blocus qui l’empêchait de connaître la vérité et donc d’être sauvé. Qui devait rouler la pierre pour lui ?  Dans la première situation, Dieu, conscient de cette pierre nocive, a envoyé des anges rouler la pierre, afin que le Seigneur soit visible par tous.

 « Et voici, il y eut un grand tremblement de terre; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus. » Mat 28/2

 Alléluia, le blocage était levé, la porte était grande ouverte, quelqu’un avait roulé la pierre pour elle. Elles pouvaient donc rencontrer le Seigneur qu’elle vit quelques temps après dans le jardin.

Dans le second cas, l’Eternel a suscité Philipe pour déchirer le voile de l’éthiopien, il est venu lui expliquer les saintes écritures, il a roulé la pierre qu’il y’avait entre lui et le Seigneur. Ainsi l’éthiopien, éclairé, ayant eu accès à la présence de Dieu aidé par Philipe donna sa vie au Seigneur et se baptisa.

« Philippe dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit: Je crois que Jésus Christ est le Fils de Dieu. » Actes 8/37.

 De nos jours combien sont –ils ces personnes qui ont soif consciemment ou non de connaitre le Christ mais qui n’ont personne pour leur montrer le chemin ? Combien sont –ils qui comme les femmes à avoir fait le parcours du combattant pour rencontrer le Seigneur mais qui sont freinés dans leur élan et leur zèle par une barrière imposée par les hommes, la nature, ou les circonstances. Ça peut être une loi qui milite expressément contre l’avancée de l’évangile, comme dans ces pays où le prosélytisme est interdit ! Ou alors ces milieux ou des contextes sociaux de libertinage sont favorisés, masquant ainsi le chemin de la vérité au peuple qui ne connait plus la différence entre le bien et le mal. Ça peut être même l’influence d’une religion qui par ses dogmes et croyances a mis le Seigneur dans une bouteille qui a été ensuite jetée au fonds de la mer, pour empêcher quiconque de connaitre son contenu. Les pharisiens au temps de Jésus en sont un exemple typique.

 Le paralytique de la belle porte ayant grandi dans ce contexte corrompu de la vérité, ne savait pas que le Seigneur pouvait le guérir. Il s’était contenté de mendier chaque jour sans espérance à une guérison totale. Mais une fois de plus Dieu envoya ses serviteurs briser la glace de son ignorance. Pierre et Jean ne pouvaient supporter un tel gâchis plus longtemps. Descendant d’Abraham, et donc héritier de ses promesses, comment ne savait-il pas que la guérison lui était accordée en Jésus. C’est par une Parole que son voile fut levé, que son corps fut libéré et qu’il entra dans la présence du Seigneur par des louanges.

 « Alors Pierre lui dit: Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. » Actes 3/ 6-8

 Son handicape l’empêchait d’entrer dans le temple, et son ignorance barrait la route à son miracle. Pierre et Jean lui ont montré le chemin, ils ont roulés la pierre qui le séparait de la vie en abondance.

 La bible nous raconte aussi l’histoire de ce paralytique emmené devant le Seigneur porté par quatre hommes. Ces derniers usant de leur volonté de fer, leur intelligence, et leur foi en Jésus, ont permis à leur malade, de rencontrer le Seigneur et de recevoir lui aussi sa guérison. (Marc 2/1-11)

 Aujourd’hui, Pierre, Jean, Philipe ne sont plus là, mais nombreux sont ceux qui soupirent encore après le Christ. Cherchant à le connaitre, le voir, le toucher, le saisir, l’adorer, comme le souhaitent les femmes du sépulcre et l’eunuque éthiopien. De même, comme ses paralytiques attendent un mot, un regard, une touche de lui pour recevoir la guérison, la paix, l’amour, ou la solution à un quelconque problème. Mais ils n’ont personne pour leur montrer le chemin, ils n’ont personne pour leur parler du Seigneur, ils n’ont personne pour déclarer sur eux la bénédiction du Seigneur, et consciemment ou pas ils se posent cette fatidique question : Qui nous roulera la pierre ?

 La bible nous dit qu’à la mort du Seigneur sur la croix, le voile du temple s’est déchiré, rompant ainsi la barrière qui séparait le peuple du lieu très saint. Désormais l’accès à la Gloire de Dieu était permis à tout le monde. Mais cela ne remet nullement en question que le Seigneur a prévu dans son plan de salut, que les uns doivent aider les autres à rencontrer le Seigneur . L’apôtre Paul dit à ce sujet :

« Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche? » Rom 10/14

Comment vont-ils rencontrer le Seigneur, si personne ne leur roule pierre ?

 Aujourd’hui plus qu’hier le peuple a besoin de valeureux serviteurs de Dieu dévoués à la tâche toujours prêts à relever un malheureux, soutenir un nécessiteux, encouragé celui qui tombe en défaillance. Ce sont principalement nos prophètes, pasteurs, ou autres ministres de Dieu envoyés pour l’édification de l’église. « Jésus Christ est le Fils de Dieu » Act 8/37. Quelques fois nous avons tendance à l’oublier, pour des raisons superficielles ou plus profondes. Ce qu’on attend à ce moment, ce à quoi on soupire légitimement, c’est d’avoir les réponses à nos questions, les solutions à nos problèmes. Alors le Seigneur dans sa bonté nous envoie un témoin du ciel qui a les réponses à plusieurs ou à toutes nos questions. Avec un vent nouveau, il apporte dans nos vies paix, joie, guérison, foi, amour. Cet ange salvateur ça peut être l’autre, mais aussi ça peut être toi, ça peut être moi. En effet lorsque nous avançons pour toucher le Seigneur, n’oublions pas que certains trainent encore le pas derrière nous, naviguent à vue, ou abandonnent en chemin. Nous pouvons les ignorer et continuer, mais nous pouvons aussi nous précipiter au-devant d’eux pour les soutenir, leur parler au nom du Seigneur. Et très souvent c’est dans cette situation de berger, que nos pierres personnelles sont aussi roulées. S’il faut persévérer dans l’attente du secours de Dieu face à un obstacle personnel, autant le faire en rendant service autour de soi. Qui sait ce qui se trouve derrière la pierre de l’autre ? Qui sait si le Seigneur ne nous y attend pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :